Vous êtes ici > Vêtements homme > Maillots> Lieutenant B 1917 - Sports d'Époque

Lieutenant B 1917 - Sports d'Époque

Lieutenant B 1917 - Sports d'Époque
Cliquez sur l'image pour afficher le zoom
Nouveauté
Exclusivité
Coup de coeur

169,00 €

Taille
Couleur
Couleur

Quantité

Délai d'expédition :    jours
Ajouter au panier

Maillot de rugby fabriqué en France en région Paloise de manière artisanale.

Un maillot unique pour honorer la mémoire du Lieutenant Boyau, sportif et héros de la 1ère Guerre Mondiale.
La qualité d’une belle maille à l’ancienne fabriquée dans nos ateliers Français
Livré avec son coffret cadeau et sa fiche historique rédigée en partenariat avec le Musée National du sport

Caractéristiques :
Maillot de rugby fabriqué en France de manière artisanale
100% Coton jersey lourd
Tricotage à l'ancienne sur métier à tricoter jauge 12
Maillot couleur Bleu Dark Denim
Patte 3 boutons
Ecussons au niveau du cœur, et sur la manche droite
Taille : S, M, L, XL, XXL, 3XL
Vendu dans son coffret qui raconte l’histoire du produit

Conseils d'entretien :
Lavage 30° en machine sur l'envers
Laver avec couleurs similaires
Risque de dégorgement
Repassage doux
Séchage en machine déconseillé

Consultez le guide des tailles dans les photos du produit.

FRAIS DE PORT OFFERTS !
ACHETER FRANÇAIS, "LA RÉFÉRENCE DU MADE IN FRANCE"©



Un Héros, une Histoire : Lieutenant Boyau


Né en 1888 en Algérie, Maurice Boyau est passionné et doué dans tous les sports mais c’est au rugby qu’il excelle.
Son talent lui valut d'être sélectionné 6 fois en équipe de France. Il prendra d'ailleurs le capitanat de la sélection en 1913.
Quand la guerre éclate, il est mobilisé dans un régiment d’infanterie. En février 1916 il passe son brevet de pilote et insiste pour rejoindre une unité de combat. Il regagne alors l’escadrille 77 dite l’escadrille des sportifs (surnommée ainsi en raison de nombreux athlètes de haut niveau qui la composaient).
Dès 1917, il remporte de nombreuses victoires aériennes jusqu’à l’été 1918 où il est fait officier de la légion d’honneur;
Le 8 avril 1917, il est capitaine de l'équipe de France pour un match exceptionnel opposant des soldats français et néo-zélandais. Cette rencontre historique qui avait des allures d'entracte de la grande guerre fut remportée 40-0 par les Néo-Zélandais.
Le 16 septembre 1918, il disparaît abattu par l’artillerie allemande, fauché à l’aube de ses 30 ans. Il emporte avec lui 35 victoires qui font de lui le 5ème As français de la guerre.
Avant sa soudaine disparition, un match de rugby avait été programmé, l’équipe au complet photographiée… la partie fut toute même jouée à 14, ses camarades du Racing refusant de remplacer leur capitaine.

Retour à la liste des produits